CONFLIT A LA SOCAVI

Publié le par Gérard Perron

La Direction doit négocier 

Cela fait aujourd’hui 5 jours que la quasi-totalité des salariés de l’entreprise SOCAVI de Languidic est en grève pour des revendications salariales. 5 jours pendant lesquels la direction de cette entreprise de découpe et de transformation de volailles a fait la sourde oreille refusant de vraiment négocier avec les représentants des 500 salariés.

Contrairement à l’entreprise Nutréa, autre filiale du groupe UNICOPA où il existait une volonté de dialogue de part et d’autre, ici à la SOCAVI seuls les salariés et leurs organisations syndicales ont eu cette volonté d’aboutir à un accord juste.

La Direction a mis des conditions inacceptables à la reprise de négociations pensant que les salariés accepteraient de reprendre le travail sans broncher. La Direction a même osé engager des poursuites et des procédures de licenciements à l’encontre de 17 salariés dont 7 représentants syndicaux. C’était mal connaître leur détermination et leur volonté d’aboutir à un accord respectant la convention collective de cette branche d’activités.

Aujourd’hui grâce à l’appui de plusieurs élus politiques et des services préfectoraux, interventions dont je ne peux que me réjouir, les négociations ont été reprises. Les deux parties se sont retrouvées autour d’une table en terrain neutre, à la mairie de Languidic. Les demandes des salariés ne sont pas démesurées. Elles sont amplement justifiées vu le faible niveau des salaires et des difficultés de plus en plus grandes des salariés à boucler les fins de mois.

Tout le monde a à y gagner dans la conclusion d’un bon accord, les salariés comme l’entreprise. Une entreprise qui a été aidée financièrement en 2004 lors de la crise qui a traversé la filière avicole : 84 850 €  ont été versés par le Conseil Général à la SOCAVI pour assurer son équilibre financier. Aujourd’hui l’entreprise doit aussi assumer ses responsabilités envers ses salariés, des femmes et des hommes qui tous les jours assurent une productivité importante dans des conditions souvent difficiles.

 

 

 

Publié dans PARTI PRIS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article