10 PROPOSITIONS

Publié le par Gérard Perron

Ensemble pour gagner à gauche  

Pour la France et notre circonscription, avec vous, nous nous engageons à agir pour la justice sociale, l’emploi, la solidarité, le développement durable, une autre Europe …

1/ Priorité à l’emploi et aux salaires

La France est riche et elle est pourtant devenue un pays de bas salaires, de précarité, d’intérim, de chômage, de délocalisations … En même temps les bénéfices des grandes entreprises du Cac 40, les revenus des grands patrons explosent. L’économie doit être au service de nos vies et non du profit.

L’argent existe pour augmenter les salaires et les retraites, porter le Smic à 1500 euros, revaloriser les minima sociaux de 300 euros.

Pour des emplois stables et de qualité, pour une mobilité professionnelle choisie, pour éradiquer la précarité et le chômage, nous proposons la mise en place d’une Sécurité sociale professionnelle et l’intervention réelle des salariés dans la gestion des entreprises.

Notre circonscription dispose de nombreux atouts humains (compétences et savoir-faire) et économiques (industries, agriculture, tourisme…) à défendre et à valoriser pour un développement créateur d’emplois.

2/ Des services publics pour tous partout

L’Ecole, la Poste, l’hôpital, la DDE… sont indispensables à la vie quotidienne et au développement économique local, en zone rurale comme urbaine. Comme Maires et Conseillers généraux d’Hennebont et de Guémené/Scorff, avec la population, nous nous sommes battus, avec succès, pour empêcher leur fermeture. Nous continuerons à agir pour les rendre plus efficaces afin qu’ils répondent toujours mieux aux besoins des usagers. Ils pourront  s’étendre à de nouveaux domaines comme l’eau, la petite enfance, le logement.

Les services publics doivent participer à un aménagement du territoire harmonieux et être les garants de l’égalité entre les citoyens et les territoires.

3/ Pour une ruralité vivante et une agriculture

respectueuse de l’environnement

Une autre politique agricole est indispensable pour évoluer vers une agriculture rémunératrice, respectueuse des hommes et de l’environnement. Elle doit permettre aux agriculteurs de vivre de leur travail et de proposer aux consommateurs des produits de qualité. Les installations en agriculture biologiques doivent être encouragées.

Dans l’industrie agroalimentaire, secteur économique important dans notre circonscription, les salaires et les conditions de travail doivent être nettement améliorés, les salariés respectés, comme l’ont montré les récents conflits au sein du groupe Unicopa (Nutréa et Socavi à Languidic).

Nous agirons pour le développement d’une ruralité vivante dans un cadre de vie de qualité (valorisation du patrimoine, embellissement, rénovation urbaine concertée…) avec des services et des commerces de proximité, de l’artisanat, une offre culturelle et de loisirs diversifiée, à la ville comme à la campagne.

4/ Réaliser le droit à la Santé pour tous

L’Hôpital public a subi ces dernières années les attaques des politiques libérales considérant la Santé comme un coût et une marchandise à livrer aux assurances privées. Baisse des budgets, réduction du nombre de personnels, fusions d’établissement à marche forcée…l’accueil des patients, les conditions de travail des personnels soignants se sont fortement dégradées.

Engagés de longue date dans la défense de l’Hôpital public et de ses missions, nous voulons redéfinir une politique sanitaire à partir des besoins de la population et donc abroger les plans Hôpital 2007 et 2012.

Dans notre circonscription, nous nous sommes battus, avec la population, pour le maintien des services de proximité de l’hôpital d’Hennebont conformément aux accords de fusion et en attendant la construction d’un hôpital neuf que nous souhaitions facile d’accès pour tous. Ces luttes vont permettre le transfert des activités  hospitalières dans un équipement neuf au Toul Douar. Nous poursuivrons le combat engagé pour le maintien et le développement des hôpitaux de Guémené/Scorff et du Faouët.

Nous continuerons à agir pour la création rapide d’un 3e Smur dans le secteur sanitaire n°3, pour l’amélioration des urgences, le maintien des maternités, le respect de la permanence des soins par la mise en réseau de la médecine de ville et de l’hôpital.

5/ Un logement pour tous

Il est de plus en plus difficile de se loger, les loyers augmentent mais pas les salaires. L’accession à la propriété, surtout pour les jeunes couples, est un parcours semé d’embûches, avec une pression foncière et immobilière qui fait s’envoler les prix du terrain ou des logements. Nous ne pensons pas que la solution est de proposer, comme le font les banques pour leur plus grand profit, des prêts sur 35 ans. Les aides au logement et l’aide à la pierre doivent être revalorisées.

L’argent  public doit être mobilisé pour mener une politique ambitieuse de construction et de rénovation de logements sociaux, via un grand service public du  logement. Dans la circonscription, Hennebont dispose de 22 % de logement social quand de nombreuses autres communes sont loin de 10 %.

6/ Construire l’Ecole de la réussite

Conscients de l‘importance de la scolarisation des enfants dès 2 ans dans l’excellence scolaire de la Bretagne et de l’attachement des familles à ce droit, nous avons immédiatement dénoncé et organisé la résistance, avec les parents d’élèves, les enseignants… à la volonté du Recteur d’Académie de réduire leur accueil à l’école maternelle à la rentrée prochaine.

Pour la réussite de tous, de  la maternelle à l’Université, l’Education nationale doit redevenir une priorité avec une scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, des  recrutements d’enseignants et de personnels d’éducation.

7 / Pour la petite enfance et la jeunesse

Nous voulons mettre en œuvre une véritable politique de la petite enfance. Selon les besoins des parents, et pour favoriser l’activité professionnelle des femmes, des structures d’accueil diversifiées doivent être développées.

La jeunesse sera également au centre de nos préoccupations avec  l’objectif de permettre à chaque jeune d’être pleinement acteur de la vie citoyenne, sociale, culturelle, associative… d’être accompagné efficacement dans sa formation ou son insertion professionnelle par la mise en place, notamment, d’une allocation d’autonomie.

8 / Accompagner nos Anciens dans la dignité

Nous devons dès aujourd’hui relever le défi de l’accueil et de la prise en charge de nos Anciens. Et, le Schéma gérontologique du Conseil général du Morbihan est loin du compte.

Nous devons travailler à des solutions différenciées et accessibles à tous : maintien à domicile, structures d’accueil prenant en compte le degré d’autonomie et favorisant les liens intergénérationnels et sociaux

9 / Une ambition pour la culture et les culture régionales

Pour que les arts et la culture, dans leurs diverses expressions, puissent être partagés par tous, un effort sans précédent s’impose pour atteindre 1 % du PIB. L’éducation artistique, les aides à la création et à la diffusion, la reconnaissance des artistes par un véritable statut des intermittents, le soutien aux associations culturelles ou d’éducation populaire, avec la création d’un statut du bénévole associatif, sont les principales clés de l’accès à la culture.

Nous nous engageons à défendre la signature de la Charte européenne des langues régionales par la France, à promouvoir l’enseignement des langues régionales et à affirmer leur présence dans la vie publique et les médias.

10 / Transports et développement durable

Les déplacements, comme les autres activités humaines, doivent s’inscrire dans une démarche de développement durable. Les transports collectifs (train, bus, co-voiturage…) doivent être améliorés et facilités par la mise en place d’un véritable maillage du territoire, intégrant l’intermodalité. Le réseau des pistes cyclables doit être renforcé. Dans les communes rurales, des solutions collectives de déplacement pour les salariés, les jeunes, les personnes âgées  seront réalisées.

Les aménagements routiers favorisant le désenclavement du Centre-Bretagne seront poursuivis. Dans ce même objectif, l’accès à l’ADSL, à la téléphonie mobile et au très haut débit doit être assuré.

Gérard Perron et Christian Perron

 

Maires et Conseillers généraux

d’Hennebont et de Guémené/Scorff

Publié dans ARCHIVES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Depuis 2002 a hennebont ,habitant une hlm a r.DESNOS,je ne peux que me rejouir de la qualité de vie d\\\'hennebont.Cela me change du 93,mais j\\\' ai retrouvé une atmosphère semblable a Aubervilliers .Je suis à vos cotés pour une vraie gauche,qui defends les intèrets des travailleurs,des jeunes,des anciens.                                                            Je vous apporte mon soutien à vous deux MMs PERRON et PERRON dans ce combat pour la justice sociale et une vraie gauche                                               
Répondre